Liste des congrégations enseignantes masculines

La liste chronologique ci-dessous énumère les ordres et congrégations religieuses catholiques pour hommes qui ont été fondées dans le but d’aider ou d’instruire la jeunesse.

Voici quelques points remarquables :

  • A notre connaissance, les Clercs réguliers de Somasque formaient la toute première communauté religieuse masculine fondée dans le but d’aider les jeunes. Ils se consacraient particulièrement aux orphelins et aux enfants abandonnés.
  • Au début, les constitutions des Jésuites ne prévoyaient pas l’enseignement scolaire. Mais rapidement, c’est-à-dire huit ans après l’approbation de leur règles par Paul III, ils ouvrirent leur premier collège à Messina (Sicile). C’était le début de l’apogée des collèges jésuites, qui seront structurés et uniformisés par la Ratio Studiorum, probablement le premier plan d’études international, ratifié en 1599 après plusieurs années d’expérimentation.
  • Chez les Piaristes, fondé par Saint Joseph de Calasanz, on assiste pour la première fois dans l’histoire à la fondation d’un ordre religieux pour hommes dont la finalité principale est l’enseignement scolaire.
  • Les Frères des Ecoles Chrétiennes constituent la première congrégation de frères enseignants entièrement laïque. A part le fondateur, aucun membre n’a jamais été ordonné prêtre.
  • Saint Louis Marie Grignion de Montfort est connu pour sa grande dévotion mariale. Très peu savent qu’il a fondé un groupe d’enseignants : les Frères de Saint-Gabriel.
  • Après le désastre de la Révolution dite Française, l’enseignement catholique prend un grand essor. En effet, le 19e siècle est la période, durant laquelle naissent la plupart des congrégations religieuses. A l’image des Lasalliens, un bon nombre de ces congrégations est réservé aux laïcs.
  • Tous les fondateurs sont des prêtres… à quelques exceptions près :
    • Gabriel Taborin, simple religieux laïc, est à l’origine des Frères de la Sainte-Famille de Belley.
    • En Irlande, Edmond Rice, d’abord commerçant, se consacre à l’enseignement après la mort de son épouse, puis crée les Presentation Brothers.
  • Tous les fondateurs ne seront point canonisés: le pauvre fondateur des Frères du Sacré-Cœur par exemple meurt à la suite de troubles psychologiques. Néanmoins sa congrégation a connu un grand essor après sa mort.
  • Parfois, les congrégations avaient une mission très spécifique:
    • l’abbé Gabriel Deshayes institua les Frères Agriculteurs de St François d’Assise qui tenaient une (ou plusieurs) colonie(s) agricole(s) ;
    • l’abbé Antoine Provolo fonda une congrégation pour l’éducation des sourds-muets.
  • Un bon nombre de ces congrégations n’existe plus : quand elles n’avaient plus assez de membres, beaucoup d’entre elles demandaient d’être intégrées dans d’autres communautés plus florissantes.
  • Le Concile Vatican II a produit des effets désastreux sur les congrégations enseignantes : diminution du nombre de novices, sécularisation croissante, vieillissement particulièrement en Europe, manque de nouvelles communautés : en effet, nous ne connaissons aucune congrégation enseignante masculine lancée après le Concile !

 

——————————————————————

1534    Pères de Somasque (Jérôme Emilien)

1617    Piaristes ou Clercs réguliers de la Mère de Dieu pour les écoles pies (Joseph de Calasanz)

1680    Frères des Écoles Chrétiennes (Jean-Baptiste de La Salle)

1715    Frères de Saint-Gabriel (Louis-Marie Grignion de Montfort / Gabriel Deshayes)

 

1802    Frères de la Présentation (Edmund Rice)

1808    Frères de Saint Patrick (Daniel Delany)

1817    Frères maristes des écoles (Marcellin Champagnat)

1817    Marianistes (Guillaume-Joseph Chaminade)

1817    Congrégation des Joséphites (Constant Van Crombrugghe)

1818    Frères franciscains de Mountbellew (Oliver Kelly)

1819    Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel (Jean-Marie de La Mennais / Gabriel Deshayes)

 

1821    Frères du Sacré-Cœur (André Coindre)

1821    Institut de l’œuvre de la jeunesse (Jean-Joseph Allemand)

1822    Congrégation de saint Basile

1822    Frères de la doctrine chrétienne de Nancy (Joseph Fréchard)

1823    Frères de l’instruction chrétienne de Saint-Paul-Trois-Châteaux

1830    Frères de Notre-Dame-de-Lourdes (Étienne-Modeste Glorieux)

1831    Clercs de Saint-Viateur (Louis-Marie Querbes)

1831    Figli della carità / Canossiani (Maddalena di Canossa / Giuseppe Carsana)

1835    Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus de Bétharram (Michel Garicoïts)

1835    Frères de la Sainte Famille de Belley (Gabriel Taborin)

1839    Frères de la Miséricorde de Malines (Victor Scheppers)

1839    Frères de Saint-François-Xavier (Théodore Ryken)

1839    Frères de Saint-Jérôme-Emilien (Louis-Joseph Delebecque)

 

1840    Frères de l’Immaculée-Conception de Maastricht (Louis Rutten & Bernard Hoecken)

1840    Frères de Saint Louis de Gonzague, communément appelés Frères d’Oudenbosch (Willem Hellemons)

1840    Compagnie de Marie pour l’éducation des sourds-muets (Antonio Provolo)

1841    Frères de l’Instruction Chrétienne d’Auch

1842    Frères des Écoles chrétiennes de la Miséricorde (Marie-Madeleine Postel)

1844    Frères de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde, dits Frères de Tilbourg (Joannes Zwijsen)

1845    Frères de Saint-Vincent-de-Paul (Jean-Léon Le Prevost)

1845    Frères de la doctrine chrétienne de Strasbourg (Jacques-Joseph Eugène Mertian)

1847    Fils de Marie immaculée, communément appelés Pavoniens (Ludovic Pavoni)

1852    Petite mission des sourds-muets (Joseph Gualandi)

1854    Frères de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie / Frères de Huijbergen (Johannes van Hooydonk)

1857    Pauvres Frères de Saint-François-Séraphique (Johannes Höver)

1858    Frères franciscains de Brooklyn (John McMahon & Vincent Hayes)

1859    Salésiens (Jean Bosco)

 

1864    Timoniens (Joseph-Marie Timon-David)

1864    Fils de la Sainte-Famille (Josep Manyanet y Vives)

1866    Fils de Sainte Marie Immaculée (Giuseppe Frassinetti)

1873    Congrégation de saint Joseph (Leonardo Murialdo)

1873    Fraters van Utrecht (Andreas Ignatius Schaepman)

1875    Oblats de Saint François de Sales (Louis Brisson)

1878    Oblats de saint Joseph (Giuseppe Marello)

 

1889    Congrégation des Ouvriers chrétiens de Saint-Joseph-de-Calasanz (Anton Maria Schwartz)

1889    Tertiaires Capucins de Notre Dame des Douleurs / Amigoniens (Luis Amigó Ferrer)

1893    Fils de Notre-Dame des Douleurs / Doloristes (Honorat de Biała)

1897    Congrégation de Saint Michel Archange / Michaëlites (Bronisław Markiewicz)

1897    Rogationistes du Cœur de Jésus (Annibale Maria Di Francia)

 

1900    Congrégation de la Sainte Famille de Nazareth (Giovanni Battista Piamarta)

1903    Petite œuvre de la divine providence (Luigi Orione)

1929    Frères Joséphites du Rwanda (Léon-Paul Classe)

1930    Compagnia della Sacra Famiglia / Istituto Pro Familia (Giovanni Battista Zuaboni)

1937    Frères Joséphites de Kinzambi (Joseph Guffens)

1954    Missionnaires de la Divine Rédemption (Arturo D’Onofrio)